Remerciements suite à la Mobilisation du 10 Décembre 2020

L’UMIH 49 a appelé les Professionnels du Maine et Loire à se mobiliser, le 10 décembre à Angers devant la Préfecture : cafés, bars, hôtels, restaurants, discothèques, traiteurs, bowlings, autres activités de loisirs, leur salariés CHRD  et fournisseurs : producteurs, brasseurs, viticulteurs, agriculteurs, pêcheurs, primeurs, blanchisseurs, grossistes, agences d’événementiel, loueurs de vaisselle…

Merci à toutes et à tous pour votre présence à nos côtés, pour vos témoignages sur vos situations, pour votre soutien.
Nous sommes essentiels !!! Nos métiers sont la vie !!!! Partout dans les villages, les campagnes, les villes nous représentons un art de vivre.
Nous apportons la convivialité. Sans lien social la vie est devenue triste !

Nous sommes rassemblés pour montrer que nous sommes menacés mais vivants.

Nous voulons sauver nos entreprises et nos emplois. Nous allons nous battre pour rester en vie. »

« Monsieur Macron, Le compte n’y est pas ! »

Nous croulons sous les dettes ! Pas sous les aides ! Le fonds de solidarité ne suffit pas, Vos aides sont des mesurettes

Stop aux charges ! Zéro recette, zéro charges »

Cafés, hôtels, restaurants, discothèques nous sommes des professions sacrifiées. Certains tiennent encore sur des réserves mais nous sommes tous en déficit

« Nous vivons sans rémunération »

« Loyers, taxe foncière, taxe audiovisuelle, Spre, Sacem, CFE ?  Nous payons des charges alors que nous n’avons plus de recettes Le prêt garanti par l’état , c’est de la dette supplémentaire

Nous nous épuisons financièrement. Chaque jour qui passe, nous creusons la dette. »

Où sont les assureurs ? Axa, Generali, Groupama, Macif, MMA, Maif, Gan, Allianz …

Oú êtes-vous ? Où êtes-vous ?

Nous vous demandons 30% de notre perte d’exploitation »

Propriétaires bailleurs ? Ou êtes-vous ?

Où est la solidarité ?  Nous vous demandons l’abandon de 2 mois de loyers

Chômage partiel ?

Pour nos salariés nous demandons la poursuite de l’activité partielle à l’identique jusqu’au retour de nos chiffres d’affaires ;

Réouverture de nos entreprises : nous demandons un calendrier de réouverture et un protocole sanitaire pour toutes nos entreprises

On nous a demandé de fermer nos commerces pour protéger les Français. Mais nous, personne ne nous protège.

Pourquoi sommes-nous les seuls à payer l’addition ? Nous demandons à être décemment indemnisés.

Le coût de la sécurité sanitaire doit être partagé par tous. Nous voulons sauver nos entreprises pour pouvoir retravailler

Cafetiers, hôteliers, restaurateurs, discothèques, bowlings

La profession est solidaire Nos clients et nos fournisseurs nous soutiennent.
On garde espoir Le combat continue On ne lâchera rien !